ébarber


ébarber

ébarber [ ebarbe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1438; « couper la barbe de » XIIe; de é- et 1. barbe
1Techn. Débarrasser des barbes, aspérités, bavures, etc. (l'orge, une surface ou pièce mécanique, des feuilles de papier, etc.). limer, 1. rogner.
2Couper les barbes, les nageoires de (un poisson) avant la cuisson.

ébarber verbe transitif (de barbe) Enlever, à l'aide d'un grattoir appelé ébarboir, les saillies inutiles d'une surface métallique et, en particulier, les barbes d'une planche de cuivre attaquée par le burin ou la pointe du graveur. Éliminer à la lime, au burin ou à la meule des défauts de surface d'une pièce de fonderie ou de produits de laminage. Rogner légèrement, à la cisaille, les cahiers qui constituent le corps d'ouvrage d'un livre, pour égaliser les bords du volume. Enlever avec la gradine l'excédent des soudures des différentes parties d'une pièce céramique. Enlever à l'aide de ciseaux les barbes ou les nageoires d'un poisson. Couper le chevelu des végétaux qu'on transplante. Tondre une haie, une charmille. Couper les racines superficielles de la vigne. Éliminer par frottement les barbes des grains et graines de graminées.

ébarber
v. tr. TECH Enlever les barbes, les irrégularités, les bavures de. ébarber des plumes, de l'orge, du papier. ébarber une pièce de métal.

⇒ÉBARBER, verbe trans.
Enlever, à l'aide d'un grattoir, les barbes.
P. métaph. :
1. Ce qui était élevage, commerce de bestiaux, économie et législation rurales, il en comprenait les rouages, dans la mesure de ses besoins, avec une netteté subtile. Il ébarbait ce qui débordait.
MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 200.
En partic.
ART CULIN. Ôter les barbes d'un poisson pour une préparation culinaire. Lavez la raie parfaitement dans deux eaux avec une brosse de chiendent; ébarbez les ailes avec les ciseaux à poisson (Gdes heures cuis., Carême, 1833, p. 138).
GRAV. Enlever les barbes d'une plaque de cuivre attaquée par le burin ou la pointe du graveur :
2. Quand il a fini de graver une pièce, il en ébarbe les tailles; c'est-à-dire qu'avec un léger racloir ou le tranchant d'un ciseau, il enlève toutes les bavures produites par le burin sur les bords des tailles.
NOSBAN, Nouv. manuel complet du menuisier, t. 2, 1857, p. 153.
HORTIC. Couper le chevelu des végétaux; émonder. Ébarber de l'orge, une haie (cf. GRESSENT, Création parcs et jardins, 1891, p. 1024).
IMPR. Couper le bord des feuilles de façon à régulariser les tranches (cf. Civilis. écr., 1939, p. 1202).
MÉTALL. Enlever, à l'aide d'un grattoir, les saillies inutiles d'une pièce qui vient d'être fondue. On peut détacher cette bavure [du forgeage des pièces en matrice], ce que l'on appelle ébarber, en fixant la pièce dans un fort étau et burinant la bavure avec un burin pneumatique (P. GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 271).
Rem. On rencontre ds la plupart des dict. gén. a) Ébarboir, subst. masc. Outil qui sert à ébarber. b) Ébarbure, subst. fém. Bavure enlevée par ébarbage.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1438 « enlever les aspérités » (Béthune ap. La Fons, Art. du Nord, p. 157 ds GDF. Compl.); 1470-90 [ms. XVe s.] « couper la barbe » (Aquin, 2315, Jouon des Longrais ds GDF.). Dér. de barbe; préf. é-; dés. -er. Fréq. abs. littér. :4.
DÉR. 1. Ébarbage, ébarbement, subst. masc. Action d'ébarber; résultat de cette action. Les meules employées pour l'ébarbage des pièces de fonderie sont en général en émeri à gros grain (GASNIER, Dépôts métall., 1927, p. 258). L'enveloppe [du pneu], à sa sortie du moule de cuisson, (...) [doit] subir (...) l'ébarbage ou enlèvement des bavures (GAFFIGNY, Industr. caoutch., 1928, p. 165). [], [-]. 1res attest. a) 1765 ébarbage « action d'ébarber » (Abbé NOLLET, Chapelier, p. 13 ds DG); b) 1691 esbarbement (COTGR.); du rad. de ébarber, a) suff. -age, b) suff. -ment1. 2. Ébarbeuse, subst. fém. Meule qui sert à ébarber (cf. bavure ex. 5). []. 1873, « machine à ébarber » (TOLHAUSEN, Dict. technologique fr.-all.-angl., 817 (Tauchnitz) in QUEM. Fichier); du rad. de ébarber, suff. -euse. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — MAT. Louis-Philippe. 1951, p. 135 (s.v. ébarbé).

ébarber [ebaʀbe] v. tr.
ÉTYM. 1438; esbarber « couper la barbe de (qqn) », XIIe-XIIIe; de é, barbe et suff. verbal.
1 Techn. Débarrasser (un objet, une substance) des barbes, aspérités, bavures. Limer, rogner.Ébarber du papier, les tranches d'un livre.Ébarber une pièce de métal. || Ébarber un métal sculpté. Boësser.Ébarber une gravure sur planche.
2 Couper la partie végétative de (un végétal). || Ébarber de l'orge.Par ext. || Ébarber une haie. Tailler, tondre.
3 Cuis. Couper les barbes de (un poisson).
DÉR. Ébarbage, ébarbement, ébarbeur ou ébarbeuse, ébarboir, ébarbure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ébarber — ÉBARBER. v. act. ter les parties excédantes et superflues de quelque chose. Ébarber du papier, des plumes, des pièces de monnoie.Ébarber.Terme de Gravure en taille douce. Enlever avec le ventre du burin ou avec l ébarboir, la petite lèvre ou… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ébarber — (é bar bé) v. a. 1°   Rogner les barbes des plumes, et ce que l on compare à ces barbes dans le papier, dans la taille d une gravure. 2°   Couper le chevelu des plantes ou des arbres qu on met en terre.    Tondre une haie, une charmille.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ébarber — Ébarbage Le terme ébarbage désigne un acte de finition dans plusieurs domaines. Domaine de l édition Ebarber signifie ôter les parties excédantes et superflues de certaines choses, tels des plumes, du papier, des pièces de fonderie, des plantes,… …   Wikipédia en Français

  • ÉBARBER — v. a. Ôter les parties excédantes et superflues de certaines choses. Ébarber du papier, des plumes, des pièces de monnaie.   Il signifie particulièrement, dans l Art de la gravure en taille douce, Enlever avec un outil ce qui reste au bord de la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉBARBER — v. tr. T. d’Arts Débarrasser une chose des parties excédantes et superflues. ébarber du papier, des pièces de monnaie. Tranches ébarbées. Il signifie particulièrement, dans l’Art de la gravure en taille douce, Débarrasser la taille de ce qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ébarber — vt. ébarbâ (Albertville). E. : Tailler …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ébarbeuse — ébarbeur [ ebarbɶr ] n. m. et ébarbeuse [ ebarbøz ] n. f. • ébarbeuse 1873; de ébarber ♦ Techn. Machine à ébarber. ● ébarbeuse nom féminin ou ébarbeur nom masculin Machine à ébarber l orge et le riz. ébarbeuse n. f. TECH Machine à ébarber le… …   Encyclopédie Universelle

  • ébarbage — [ ebarbaʒ ] n. m. • 1845; de ébarber ♦ Techn. Action d ébarber. Ébarbage d une pièce brute (à la lime, à la meule). ● ébarbage nom masculin Action d ébarber. ébarbage [ebaʀbaʒ] n. m. ÉTYM. 1765; de ébarber. ❖ …   Encyclopédie Universelle

  • ébarboir — [ ebarbwar ] n. m. • 1755; de ébarber ♦ Techn. Outil servant à ébarber le métal. ⇒ boësse, grattoir. ● ébarboir nom masculin Outil pour ébarber les métaux. ébarboir [ebaʀbwaʀ] n. m. ÉTYM. 1755; de ébarber. ❖ …   Encyclopédie Universelle

  • ébarbeur — [ ebarbɶr ] n. m. et ébarbeuse [ ebarbøz ] n. f. • ébarbeuse 1873; de ébarber ♦ Techn. Machine à ébarber. ébarbeur [ebaʀbœʀ] n. m. ou ébarbeuse [ebaʀbøz] n. f. ÉTYM. 1873, ébarbeuse, in D. D. L.; de ébarber …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.